Lifestyle

Le télétravail : s’adapter

Je reviens vous parler télétravail après un mois de Novembre bien difficile. J’avoue que comme beaucoup je ne savais pas trop comment venir vous parler ici comme si de rien n’était et je n’avais pour autant pas envie d’écrire sur le sujet…. En tout cas, Novembre a été un tournant puisque je suis désormais Bordelaise 🙂

Cela fait donc 3 semaines entières que j’ai commencé un nouveau rythme de travail : lundi, jeudi et vendredi à Bordeaux, mardi et mercredi à Paris.

Comme je vous l’avais dit ici et , ces articles sur mon statut de télétravailleuse n’ont pas pour vocation de parler de ce rythme de manière générale mais vraiment de partager avec vous mon expérience et pourquoi pas, échanger sur le sujet.

Comment je m’adapte ?

Ne nous leurrons pas, je suis encore en pleine adaptation de ce rythme qui est changement majeur. Cela demande donc du temps et de la patience (beaucoup). Pour moi le plus important c’est d’essayer de continuer de travailler comme si rien n’avait changé et de ne pas trop y penser car on commence alors à remettre beaucoup de choses en question. Il faut s’accorder le temps d’observer et de comprendre le fonctionnement de ce nouveau rythme.

Est-ce difficile de ne pas voir du monde au quotidien ?

Je crois que c’est LA question qui est le plus souvent revenue et la plus grande inquiétude de mon entourage. Alors oui parfois ce n’est pas évident mais j’ai eu le temps de m’y préparer. Il ne faut pas oublier non plus que mon rythme permet de casser cette routine. Et le gros avantage par rapport à Paris c’est que le soir je ne suis pas toute seule.

Le plus dur finalement c’est le temps de prendre mes marques dans un nouvel appartement, une nouvelle vie à deux et une nouvelle ville. C’est ce qui va demander aussi le plus de temps. Heureusement je compte bien sur le tricot et mes autres activités pour sortir et rencontrer de nouvelles personnes.
J’attends également le début d’année pour me mettre à rechercher des espaces de co-working pas loin de chez moi pour essayer aussi de faire des rencontres professionnelles.

Pour moi une chose est désormais sûre il ne faut pas se lancer dans le télétravail  si on aime pas la solitude ou si on ne tient pas en place. Ensuite, je pense souvent que tout est une question de volonté personnelle le dicton “quand on veut, on peut” prend tout son sens dans ma situation et je suis sûre que j’arriverai à m’adapter plus vite que je ne l’imagine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.