Lifestyle

Télétravail, bilan des 6 mois

train-sncf-teletravail

Je continue mes petits bilans sur mon rythme de travail qui a changé au mois de Novembre 2015. Vous pouvez retrouver mes premiers articles 1, 2 et 3 en cliquant sur les liens.

Les 6 mois c’est un peu un cap surtout qu’il s’est passé tellement de choses depuis autant d’un point de vue professionnel que personnel.

Sur le plan pro, c’est un virage à 360° de l’équipe avec qui je travaillais puisque 2 de mes collègues sont partis (sur 4) donc un sacré remue-ménage au bureau. Depuis que je travaille j’ai néanmoins cette faculté à ne tirer que du positif de mes expériences professionnelles (ce qui n’est pas toujours le cas côté vie privée). Je ne sais pas pourquoi, mais pour moi aucune situation n’a été jusque là problématique au point de dramatiser. A chaque fois, tout est revenu assez rapidement dans l’ordre et puis certains événements ont fait que de redémarrer avec une nouvelle équipe n’est pas une mauvaise chose.

Le plus…l’évolution, je gère depuis quasiment le début certains points d’organisation au niveau de nos clients, des équipes et aussi les formations des nouveaux arrivants. Grâce à tous ces changements je vais voir l’intitulé de mon poste évoluer sur le papier  et ça c’est un grand pas pour moi surtout depuis que je fais ces allers retours hebdomadaires.

Bref en 6 mois, beaucoup de galère, de la fatigue mais au final je suis contente.

Sur le plan perso, j’évolue également. J’ai repris le sport, j’ai testé le Top Body Challenge mais au bout de 5 semaines je me suis tout simplement lassée (je vous en reparle bientôt) du coup j’essaye de courir quand je peux et quand je veux enfin quand les petits tracas de la vie ne viennent pas m’embêter…

Je reprends aussi peu à peu goût à de plus en plus d’activités manuelles que j’avais un peu laissé de côté depuis plusieurs mois ce qui fait que je reviens dans le terrible « j’aimerai pouvoir faire 36 choses mais je n’ai pas le temps ».

J’essaye de monter un projet perso également sur la ville de Bordeaux, qui possède certains lieux de rencontres pour les tricoteuses et autres mais bien en retard par rapport à d’autres comme Nantes où il y a de nombreuses activités proposées. J’espère réussir à le concrétiser très bientôt.

Tout ça pour dire qu’au bout de 6 mois le bilan est plutôt positif et que je ne suis pas prête à revenir à un temps plein en entreprise 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.